Non classé

Les Amadieu

C’est à nouveau lors de nos pérégrinations salonnardes à Angers que nous avons eu confirmation de la qualité des vins du domaine des Amadieu. Nous avions déjà découvert cette propriété en biodynamie l’an passé, et comme à l’habitude, après la visite d’une première équipe, puis de la deuxième, l’option est prise : ce domaine doit faire partie de l’offre de VinÔ.

Situé à Cairanne, dans le Vaucluse, entre Orange et Vaison-la-Romaine, le Domaine des Amadieu a été racheté en 2007 par Corinne et Yves-Jean Houser. Les vignes, implantées sur la première colline de la Vallée du Rhône, bénéficient ici des caractéristiques de sols de garrigues, de galets roulés, de sables et de galets sur argile bleue.

Le vignoble recense différents cépages typiques comme la syrah et le mourvèdre complétés de grenaches âgés de 40 ans. Une parcelle de vieux carignans et quelques plants de cinsault agrémentent l’ensemble. Ingénieurs agronomes de formations, les propriétaires proposent cinq vins différents élaborés dans un esprit très qualitatif : deux côtes du Rhône, en rouge et en rosé, deux cuvées principales en appellation Cairanne, Vieilles Vignes et Garrigues, et enfin une cuvée haut de gamme élaborée en fût de chêne, Haut de Beauregard.

Depuis l’acquisition du domaine, Yves-Jean Houser et son épouse ont mis en oeuvre des évolutions importantes validées par la certification en agriculture biologique et en biodynamie. Les vins ont gagné en finesse, en  équilibre et surtout en fraîcheur, caractéristique essentielle pour cette région très ensoleillée et régulièrement balayée par le mistral, où les vins frisent  souvent les 14°.

Un coup de cœur particulier pour la suavité et la buvabilité du Cairanne Vieilles vignes. Ce cru, issu de vignes âgées de 50 ans cultivées en gobelets, résulte d’un assemblage de 50% de  grenache, 20% de syrah, 20% de mourvèdre et 10% de carignan. Après une vinification traditionnelle avec une longue cuvaison de 3 semaines, cette cuvée a été élevée pendant 16 à 18 mois partiellement en fûts et en cuves inox. La robe est soutenue, grenat profond. Le vin dégage un nez de fruits rouges mûrs et d’épices. En bouche, l’ensemble est équilibré, avec une belle trame tannique.

Paul